Occasions Haut de Gamme à prix accessible

Achat - Vente - Dépôt - Reprise

Mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 19h. Samedi de 10h à 19h.

01 60 66 06 06

Tout savoir sur le CONTROLE TECHNIQUE

Le contrôle technique de votre véhicule est obligatoire. Il sert à vérifier l’état du véhicule et à détecter d’éventuels problèmes ou défaillances techniques. Lors du contrôle technique, le contrôleur vérifie 116 points dont 65 peuvent mener en contre-visite. Qui est concerné par le contrôle technique ? A quel moment faire le contrôle technique et où ? Voici toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le contrôle technique.

Qui est concerné par le contrôle technique ?

Les voitures concernées par le contrôle technique sont les véhicules de particuliers et les camionnettes. Certains véhicules ne passent pas le contrôle technique, comme les voitures diplomatiques et les véhicules ayant plus de 25 ans possédant une carte grise « collection ». Quant aux taxis, ambulances, voitures de dépannage, auto-école, … il y a un contrôle technique spécifique à passer tous les ans.

Quand faire son contrôle technique ?

Le premier contrôle technique a effectuer après la mise en circulation d’un véhicule se passe dans les 6 mois précédant le quatrième anniversaire de mise en circulation du véhicule. Ensuite, le contrôle technique doit être fait tous les deux ans. La date prise en compte pour le prochain contrôle technique est la date anniversaire du premier contrôle technique. La date limite du prochain contrôle technique est indiquée sur la carte grise et la vignette sur le pare-brise.

Le contrôle technique est obligatoire et doit être fait tous les 2 ans. Il dure 30 – 45 minutes. Il sert à contrôler 116 points techniques du véhicule et concerne les organes techniques tels le moteur, la structure, la sécurité, … 68 des points contrôlés peuvent mener à une contre-visite.

Où faire son contrôle technique ?

Le contrôle technique et la contre-visite s’effectuent dans l’un des centres agréés en France. La majorité de ces centres de contrôle technique sont associés à une enseigne comme Dekra, Centre Auto Sécurité, Autosur, Norisko, Securitest ou Autovision. Certains centres de contrôle technique sont autonomes.

Quels points sont vérifiés lors du contrôle technique ?

Au total, il y a la vérification de 116 points techniques répartis en 10 catégories. Les catégories contrôlées avec quelques points essentiels lors du passage au contrôle technique concernent :

  • L’identification du véhicule avec 8 points de contrôle qui sont : la plaque d’immatriculation ; la plaque constructeur ; la frappe à froid sur le châssis ; la présentation du véhicule ; l’énergie moteur ; le nombre de places assises ; la plaque de tare ; le compteur kilométrique.
  • La carrosserie et structure comporte 15 points de contrôle : le longeron ; brancard ; la traverse ; le plancher ; le berceau ; le passage de roue, pare-boue ; les pieds montants AV, AR ; le bas de caisse, pied milieu ; l’infrastructure, soubassement ; la porte latérale ; la porte AR, hayon ; le capot ; l’aile ; le pare-chocs, bouclier ; le pied, montant ; la caisse ; la superstructure, carrosserie (sauf ailes et ouvrants).
  • La visibilité est constituée de 6 points de contrôle : le pare-brise ; l’autre vitrage ; les rétroviseurs ; la commande de rétroviseur extérieur ; l’essuie-glace avant ; le lave-glace avant.
  • L’éclairage et la signalisation, avec 23 points de contrôle : le feu de croisement (mesure) ; le feu de croisement (éclairage) ; le feu de route ; le feu antibrouillard AV ; le feu additionnel ; le feu de position ; le feu indicateur de direction ; le signal de détresse ; le feu stop ; le troisième feu stop ; le feu de plaque AR ; le feu de brouillard AR ; le feu de recul ; le feu de gabarit ; le catadioptre AR ; le catadioptre latéral (véhicules de + de 6 mètres) ; le triangle de pré-signalisation (en l’absence du feu de détresse) ; le témoin de feux de route ; le témoin de signal de détresse ; le témoin de feux de brouillard AR ; la commande d’éclairage et de signalisation ; le témoin indicateur de direction.
  • La suspension et roulement comporte 11 points de contrôle : suspension (mesure) ; le ressort, barre de torsion (y compris ancrages) ; l’amortisseur (y compris ancrages) ; le roulement de roue ; le demi-train AV (y compris ancrages) ; le demi-train AR (y compris ancrages) ; la barre stabilisatrice (y compris ancrages) ; le circuit hydraulique de suspension (y compris accumulateurs) ; l’essieu rigide (y compris ancrages) ; la roue ; le pneumatique. La direction est constituée de 9 points de contrôle : l’angle, ripage AV (mesure) ; le volant de direction ; l’antivol de direction ; la colonne de direction (y compris ses accouplements) ; la crémaillère, boîtier de direction ; la biellette, timonerie de direction ; la rotule, articulation de direction ; le relais de direction ; le système d’assistance de direction.
  • Le freinage avec 21 de contrôle : le frein de service (mesure) ; le frein de stationnement (mesure) ; le frein de secours (mesure) ; le réservoir de liquide de frein ; le maître-cylindre ; la canalisation de frein ; le flexible de frein ; le correcteur, répartiteur de freinage ; la pédale du frein de service ; la commande du frein de stationnement ; le câble, tringlerie du frein de stationnement ; le disque de frein ; l’étrier, cylindre de roue ; le tambour de frein ; la plaquette de frein ; le système d’assistance de freinage ; le bloc du système antiblocage et/ou de régulation ; le témoin de mauvais fonctionnement du système de freinage ; le témoin de niveau de liquide de frein ; le témoin d’usure de plaquettes de frein ; le témoin de mauvais fonctionnement du système antiblocage et/ou de régulation
  • Les organes de mécanique comporte 13 points de contrôle : le moteur ; la boîte ; le pont, boîte de transfert ; la transmission (y compris accouplements) ; le circuit de carburant ; le réservoir de carburant ; le carburateur, système d’injection ; la pompe d’alimentation en carburant ; la batteries d’accumulateur de traction ; le réservoir de gaz carburant comprimé (GNC) ; le collecteur d’échappement ; la canalisation d’échappement ; le silencieux d’échappement. La pollution et niveau sonore est constituée de 4 points de contrôle : la teneur en CO et valeur du lambda des gaz d’échappement ; l’opacité des fumées d’échappement ; le bruit moteur ; le témoin du dispositif de diagnostic embarqué (OBD).
  • Les équipements avec 7 points de contrôle : le siège ; la ceinture (si obligatoire) ; l’avertisseur sonore ; la batterie ; le support roue de secours ; le dispositif d’attelage ; le témoin de mauvais fonctionnement du coussin gonflable Les différents contrôle technique Le pré-contrôle n’est pas obligatoire. Il peut être réalisé avant de passer au contrôle technique pour faire le point sur l’état de la voiture et si il y a des réparations à effectuer les faire. Il sert à éviter la contre visite du contrôle technique dans le cas où des défaillances seraient identifiées. Il peut être opéré chez un professionnel.

Qu’est-ce qu’un contrôle technique volontaire ?

Le fait de réaliser un contrôle technique volontaire ne remplace pas le contrôle technique obligatoire à faire tous les 2 ans. Il permet juste de vérifier que la voiture est en bon état de fonctionnement. Ce contrôle technique volontaire est généralement effectué avant de partir en vacances ou lorsque l »on a un doute sur le bon fonctionnement d’un organe mécanique. Il peut être fait de manière partielle ou complète.

Quid du contrôle technique en cas de vente du véhicule ?

Lors d’une vente de voiture de particulier à particulier, il est important qu’un contrôle technique ait été effectué 6 mois à compter du dépôt de l’annonce de vente. Le procès verbal du contrôle technique doit être remis à l’acheteur. Si le véhicule a du passer la contre-visite, il faut présenter les factures des réparations effectuées au nouveau propriétaire du véhicule et les documents du contrôle technique.

Sur quels documents le contrôle technique est-il indiqué ?

Le procès verbal du contrôle technique est un document sur lequel sont notés les problèmes techniques détectés lors de l’examen du véhicule. Il permet ainsi au propriétaire de connaitre les points techniques qui doivent être réparés.

Le macaron n’est autre que la vignette collée sur le pare-brise attestant que le contrôle technique a bien été effectué et validé ainsi que la date du prochain contrôle technique.

De plus, le contrôleur colle sur la carte grise du véhicule un timbre portant la lettre « A » s’il n’y a rien à signaler (valable 2 ans) ou un «S» si le véhicule doit passer la contre visite (valable 2 mois).

Quand effectuer la contre-visite ?

Dans le cas où une contre-visite est nécessaire, le conducteur doit faire effectuer les réparations nécessaires dans un délais de 2 mois.

Quelles sanctions si vous n’avez pas fait votre contrôle technique ?

Si le contrôle technique n’est pas réalisé en temps et en heure ou que le délais des 2 mois pour passer la contre-visite a expiré et que vous vous faites arrêter et contrôler, vous pouvez être sanctionné par une amende de :

  • 90€ si vous payez dans les 3 jours,
  • 135€ pour un paiement sous un mois
  • 760€ au-delà de ces délais.

D’autres sanctions existent. Comme le retrait de la carte grise du véhicule, en retour une autorisation de circuler peut vous être donnée, elle est valable 7 jours. Une immobilisation du véhicule est également possible. Dans ces deux situations, le contrôle technique ou la contre-visite doivent être effectués rapidement.



Cadeau déco auto moto

Newsletter

Recevez toutes nos actualités : nouveaux véhicules disponibles, bons plans occasions, évènements, directement par mail.

Vous recherchez un véhicule en particulier ?
Inscrivez-vous à nos alertes par e-mail !